Les Royaumes de Lyrhn

http://lyrhn.byethost22.com
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Le Messager - la série Médiévale fantastique
par Le Messager Sam 18 Mai - 17:36

» Présentation
par Le Messager Jeu 7 Mar - 20:51

» court-métrage limousin med-fan need figurants
par Léna Jeu 3 Mai - 17:23

» La fin de l'associtaion
par Léna Jeu 3 Mai - 17:21

» Calimacil et estoc
par Droguenon Sam 30 Juil - 20:38

» Trollball
par Thoradin Jeu 28 Avr - 14:59

» La Genèse de Landhelven - Chap.5: Volontés Inachevées
par Asryelle Jeu 31 Mar - 22:34

» Club de leu de rôle
par Thoradin Lun 28 Mar - 11:15

» Où trouver du matériel sur Limoges?
par Tharcyl Sam 12 Mar - 20:11

Info
Merci a tous et a l'année prochaine je l'espère.
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Sondage

Partagez | 
 

 Le Tournois Kel'doriens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tharcyl



Messages : 502
Date d'inscription : 26/08/2008
Age : 25
Localisation : se remet de ces blessures dans la taverne des sept lames

MessageSujet: Le Tournois Kel'doriens   Ven 6 Mar - 2:04

Pour continuer les récits de combats et pour raconter ce qui c'est passer au derniers GN voici un petit texte:

ceci n'est que l'ébauche

L'aube ce lève, je suis sur la colline surplombant le camp que nous avons monter hier soir. Âpres une nuits agiter je me suis réveiller tôt, je me suis rapidement habiller pour sortir du camp en profitant de l'obscurité, cela va faire dix ans que je n'est pas vu le soleil illuminer ces terres dix longue années que mes yeux ne se sont pas poser sur ces magnifiques terres qui m'ont pourtant vue naitre. je senti les larmes monter a la vue de ces terres emplie de souvenirs ici même j'ai éviter les patrouilles de mon oncles pour m'enfuir du pays avec mes trois meilleur amis Dragnar Gotrek et bien sur Droguenon, a ce même endroits mon père m'avait appris le tir a l'arc puis le combats a l'épée. Sur cette terre j'ai passé des merveilleux moment avec mon père et mon grand frère, aujourd'hui morts. en repensant a eux je me mit a sangloter, mes larmes coulèrent un long moment. Le soleil lever je redescendit la colline pour rejoindre le camp qui commencer déjà a s'activer. Je devait organiser le départ vers le tournois

Arriver la bas peut avant le crépuscule nous installâmes le camp pour la nuit. Devant rester la pour plusieurs jours j'installai avec Dragnar une forge de campagne, peu après nos forgeron jumeau s'activer autour pour réparer armes et armures. Entendant les bruits habituel du camp je me dirigea vers la tente de l'état major, je passait une bonne heure la-bas a parler avec mes capitaine et les commissaire de l'armée pour parler du déploiements des troupes avec les premiers et de l'approvisionnement en nourriture boissons et armes avec les second. Pour le moments tout ce passait bien les armés rebelles encerclé le pays en ne rencontrant peu ou pas de résistance.

J'ai toujours préféré avoir une tente commune avec mes amis généralement situé avec celles des soldats. Arriver la-bas je vit les cinq autres guerriers de Rag'narok en pleine discutions autour de mon lit, en m'entendant arriver ils se retournèrent tous pour me faire face. Mes meilleurs amis, des hommes (et femme) courageux plus que sympathique doué dans leur domaine, des ami(e)s avec qui vivre... et mourir. Je vit tout de suite qu'il me caché quelque chose. Ils s'écartèrent du lit et la je vit, mon armure réparer avec soin mais surtout accompagner par un tabars bleu sombre frappé du blason de mon père. a coté était poser un étendards frappé du même blason, une tête de loups hurlant a la lune. Droguenon s'avança vers moi et me dit:
-Il est temps de porter ces couleurs et venger ton père
-Il est temps de porter ces couleurs et de venger nos familles vieux frère! répondis-je
-Oui Tharcil demain seras un jours sombre mais seulement pour les loyalistes, demain je vengerais mon père clama Dragnar.

La soirées puis la nuits passa ainsi sans que l'on s'en rende compte, a parler sur le lendemain. Nous étions six dans la tente, Droguenon, Dragnar, Gotrek, Sarish, Dalgone, et Tharcil tous autant que nous étions avions une dette de sang a venger. deux heure avant le levé du soleil je me leva et clama haut et fort: "Demain nous nous vengerons" je regarda un par un mais frére d'armes dans les yeux "Demain sonnera le début de l'invasion de Kel'dor" Droguenon, Dragnar Sarish puis se fut les yeux de Gotrek "Mais certain devront rester ici! Je suis désolé Mais tu restera ici Gotrek"
Tu ne réussirai pas a maitriser ta rage pensais-je
je repris mon discours en rivant mes yeux dans ceux de mon ex-compagne Dalgone: "a tes coté restera aussi Dalgone pour t'aider"
c'est surtout que mon cœur serais trop embrumer pour que je sois efficace si elle se bat a mes coté, après notre séparation je soufrais en sa présence et jetait toujours attirer par les courbes parfaites de son visages et ces yeux d'une beauté a couper le souffle.
j'haussait la voix pour couvrir leurs voix: "Pas la peine de marchander c'est comme sa un point c'est tout, je ne peut pas partir sans laisser de chef derrière moi. demain nous serons cinq a partir, nous serons accompagner par le capitaine Modred maintenant aller vous coucher"

La mâtiné commença a l'aube avec le réveil du campement nous cinq mangeâmes un morceau avant de partir, tout les soldats était réveiller, il c'était réuni autour de la route que nous devions emprunter. Ils encouragèrent, pas en criant a tue tête mais en nous saluant au passage et en nous souhaitant bonne chance. Arriver sur place nous n'étions que quinze participant mais tous de taille. Il y avait nous cinq les mercenaire de Guts, redouter de part les champs de bataille et Vaye avec quatre de ces sbire.

Pour ceux dont Ces noms ne vous disent rien voila un bref résumer de leur carrière, Guts était un redoutable soldats, alliant la rapidité a une énorme musculature, son armes de prédilection était une énorme flamberge, arriver depuis peu a la tête d'une bande de mercenaire il était connut pour n'être attirer que par l'or. régulièrement ces soldats ce retourner contre leur employeur pars que le camp d'en face proposer une paye de dix pièce d'or de plus.Aujourd'hui ces compagnon était Zeratoul, un prêtre guerrier connu pour ces pouvoirs des plus développé, Gwendech un ancien soldats rebelle ayant rejoint Guts car cela lui permettait de finir sa vendetta, Alexandre un boucher plus qu'un guerrier, ces combats sanglant on fait le tour des armés et Gaelord un lancier connu pour avoir organiser un regiment de piquier loyaliste qui a arrêter un charge de cavalerie lourde trois fois plus nombreuse. Vaye de son coté était au service de Jéram, mon oncle tant haït il n'avait aucune etat d'âme ce qui convenait parfaitement a mon oncle. Je connait moins bien ces soldats car eux je ne leur est jamais parler mais je sais leur nom, Quentin, Tuor, Layne et Karn (un prêtre)

Les duel commencèrent, peu a peu il ne resta plus que moi Karn Vaye et Alexandre en lice. Alexandre était opposer a Karn et Vaye a moi même. Karn élimina rapidement son adversaire, ces gestes n'était pas des plus technique mais sa rage compensait largement ce défaut. Aprés un long combats ezt une grande dose de chance je reussi in-extrémis a supprimer Vaye de la liste des participant. Quand la final arriva le duel fut long mais ce termina par ma victoire.

A la fin du combats, alors que nous étions tous disperser Guts s'approcha de moi avec ces homme et m'insulta de tricheur, armer de mon seul marteau je me lancer dans la mêlée, je fut vite doucher dans mon ardeur car un coup d'épée bien placer me supprima l'usage de mon bras gauche suivi de peu par un coup au torse, je profiter d'un moment d'inattention pour de mes adversaire pour quitter la clairière et me réfugier dans le couvert des arbres. poursuivi par Gwendech et Gaelord je leur fit face, ici le terrain me convenait mieux. M'étant entrainer des heures avec lui je vit du premier coup d'œil le défaut de sa garde un pas de coté et le Pacificateur le réduisit au silence. c'est a ce moment que je vit que Gaelord s'était décaler sur la droite et sa lance me transperça.Dragnar défendit mon corps et avec l'arriver de Droguenon ils les firent fuirent. Au débuts des combats nous capturâmes Vaye ,capitaine loyaliste. après plusieurs tentative d'échange de prisonniers nous l'échangeâmes contre un autre prisonniers Durant ces échange de prisonnier les loyaliste nous attaquèrent deux fois la première fois se fut un coup d'épée bien placer de Modred qui arrêta net notre attaquant la deuxième fois nos trois adversaire furent tuer par l'intervention de Dragnar qui les attaqua de flanc alors que Droguenon soutenu par sarish et Zeratoul les empêcher de passer. Alors que nous allions quitter la forêt pour nous rendre a l'arène Droguenon fut capturer alors que Dragnar et Morded épauler par Sarish lancer une attaque sur leur camp je les prit sur leur flanc. Seul trois garde surveiller mon frère de cœur et après trois coup d'épée ils furent tous morts.

L'après midi le tournois en équipe de deux commença, les équipe s'affrontèrent a un rythmes endiabler, mon binôme était Droguenon. le temps passait ainsi, nous passions dans l'arène, toujours victorieux, puis nous regardions les combats. triste danse contre la montre accompagner par une musique composer du râles des blesser du tintement des épée et du claquement des cordes des arcs. Le nombre d'équipe diminua peu a peu, rapidement il ne resta que trois autres équipe, Sarish et zeratoul, Gaelord et Morded plus Vaye et Quentin. Le premier combats ce déroula entre nous et le duo de Gaelord. en entrant dans l'arène je déposa mon bouclier et prit une des épée de Droguenon, pour sa part il avait prit un écu et une épée courte. alors que a ma gauche retenti le fracas d'une épée contre un bouclier je m'élancer contre Gaelord. Il tint sa position, dirigeant sa lance contre mon ventre, il arma son coup et me frappa, j'avais ralentit, le coup ne me toucha pas, mais de peu. Ma main libre saisi la lance et je tirais pour me propulser vers lui. Mon épée frappa, il essaya de sortir son épée, je frappais une deuxième fois, il tomba inerte. e me tournais juste a temps pour voir Morded gouter la lame de mon frère, il mourut sur le coup. Les prêtre arrivèrent et les ressuscitèrent pour la deuxième manche. Cette fois ci Gaelord avait comprit ma tactique et ne me laissa pas le temps de saisir son arme. Je sauter de gauche a droite ne rester jamais statique pour éviter ces coups, j'attendais une ouverture. J'en vit une, je saisit ma chance, un pas en avant, ma lame se plantât dans son torse. Deux manche gagnante, on était en final! Après un bon cri de guerre on quitta l'arène pour attendre les autres finaliste. Sarish et Zeratoul entrèrent suivit de Vaye et Quentin. Le combat commença, Sarish et Quentin armer d'un arc, Vaye et Zeratoul armer d'épée. Sarish s'approcha de son homologue tireur mais Quentin lui tira dessus... il avait encocher trois flèches. malgré le pas de coté qu'avait fait Sarish une flèche se plantât dans son pied, le clouant au sol. Alors qu'un cri naissait dans sa bouche les deux autres flèches l'atteignirent, une dans la gorge et l'autre dans le torse. Le corps sans vie de mon camarade tombât au sol, sans vie. Un coup rapide précis et mortelle toucha Zeratoul en pleine gorge, Vaye avait effectuer la un geste fluide et discret qui mit fin a l'existence du prêtre. Deuxiéme manche, Sarish fut plus prudent... son camarade aussi!! les flèche de Quentin ratèrent sa cible par contre celle de Sarish atterrit entre les deux yeux arrêtant la mauvaise habitude qu'avait Quentin: respirer. Malgré toute son habiliter Vaye ne résista pas a deux adversaire. Un point par tout troisième et dernière manche. J'avais mal a la gorge a force de crier pour encourager mon frère d'armes Sarish. Le combat commença mais tout se joua très rapidement Sarish tua Vaye et Zeratoul se précipita sur Quentin qu'il expédia parmi les morts.

La final aller donc se jouer contre Sarish!! J'était fier que les trois quart des finaliste soit des guerriers de Ragnarok!!! J'entrai dans l'arène mais cette fois avec un bouclier et le Pacificateur mon marteau, épaule contre épaule Droguenon et moi formions un vague mur de bouclier!!! Le combat commença, Je vit que Sarish avait tirer puis une douleur irradia de mon épaules gauche heureusement que j'avais ma cotte de mailles, elle absorba l'impact ne laissant qu'un minimum de douleur. Je sut que Droguenon aller charger et je suivit sont exemple. En même temps nous chargeâmes en hurlant Ragnarok!!!! mon marteau fit taire la corde de l'arc de Sarish tandis que l'épée de Droguenon rendit visite au cœur de Zeratoul. Un a zéro, deuxième manche. Ce coup-ci je m'accroupis devant Droguenon, bouclier en avant. Il plaça son écu au dessus du miens, ainsi nous étions protéger des flèches a part les plus précise... ou les plus chanceuse. le combat commença, mais aucune équipe ne bougea Sarish n'osait pas tirer, nous ne pouvions pas chargeait sauf envie suicidaire. L'attente s'éternisant je criait a Droguenon:
-Formation! Pergere Dex! Dex! Dex!(se prononce pérgéré déx c'est un ordre en Kel'doriens qui signifie en avant Dex est le diminutif dextram, droite en Kel'doriens ce dit pour que les soldats de la formation pose leur pieds droit en même temps pour que tout le monde marche a la même vitesse et que la formation reste homogène en avançant bien évidement nous avions appris sa en même temps il connaissait ces ordres) Il avança au même rythme, vers Sarish tout les deux, aucune faille entre nos bouclier, encore quatre mètre... Sarish se tend, il attend le bon moment. je continuer:
-Dex! Dex!
trois mètre! Une flèche se plante dans mon bouclier. Nous n'avons pas droit a l'erreur, une flèche a bout portant nous tuerait malgré la cotte de mailles.
-Dex! Dex!
deux mètres, Zeratoul se déplace vers notre gauche, si il faut nous défendre au corps a corps tout en gérant les tirs sa ne seras pas facile!!!
-Dex!
avec un énorme Crack! une flèche se plante dans le bas du bouclier de Droguenon, la pointe s'arrête a un pouce de mon visage je hurle:
-RAAAGNAAROOOK!!!
Tout en pivotant sur mon pied droits, dans le mouvement le Pacificateur balaye les jambes de Zeratoul. Je me relève et d'un geste rapide ramène mon marteau vers la tête du prêtre qui explosa avec un bruit sourd. Dans le même temps Droguenon chargea Sarish, après un ou deux échange de coups la jambe de Sarish fut trancher puis sa tête. J'avais gagner la final!! Nous étions l'équipe gagnante!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tharcyl



Messages : 502
Date d'inscription : 26/08/2008
Age : 25
Localisation : se remet de ces blessures dans la taverne des sept lames

MessageSujet: Re: Le Tournois Kel'doriens   Mer 11 Mar - 23:26

En fin d'après midi je donna rendez vous aux autres capitaine pour parlementer du sort de Kel'dor. Je voulait une reddition pour éviter au royaume des batailles inutile.Je me rendis donc au points de rendez vous accompagner de Dragnar. Mais je ne put éviter la bataille. Je me précipita vers mes armes et m'équipa pendant que mes hommes rester en retrait arrivèrent au pas de charge. mon regard se porta sur le champ de bataille. d'un coté moi et mes hommes, en face Vaye et ces sbire sur ma gauche Guts et ces mercenaires. Immédiatement je sonner la charge contre les loyaliste, ils fallait les éliminer avant que Guts arrive dans la mêlée, car a ce moment la Vaye pourrais le payer pour ce battre a ces coté. Les rebelles chargèrent en bonne ordre, le premiers soldats en face de moi fut tuer par un de mes couteaux de lancer, a ma gauche je vit Droguenon tuer Vaye. a ma droite je vit Sarish fuirent puis tomber après un coup d'épée prit dans le dos. en face de moi j'aperçus le prêtre loyaliste je me mit donc a le poursuivre pour éviter que ces pouvoirs ramène a la vie nos adversaires. Alors que derrière moi le chant des lames résonner je donna un grand coup de pacificateur, mon marteau dans le dos de ce prêtre. alors que je me retourner le chant de mort s'arrêta et je vit les rebelles achever leur adversaires.

Derrière eux se dresser les mercenaire que Guts n'avait pas encore envoyer au combats. Je fit signe a mon second qui hurla: "encerclement" immédiatement mes guerriers obéirent et se repartir autour des mercenaire qui eux formèrent un cercle autour de leur prêtre. De mon coté je me dirigeait vers Sarish pour l'aider a ce relever, il avait bluffer ces poursuivant car le coup ne l'avait qu'égratigner. Ces tirs commencèrent mais il n'atteignit pas le prêtre. "tuer le prêtre mais ne vous engluer pas dans un affrontement! ordonnait-je" alors que Sarish continuer ces tirs je vis Dragnar s'approcher discrètement de ces ennemis qui eux regarder l'archet, Tel un loup traquant sa proie il avancer silencieusement vers eux. Alors qu'un tir atteignit le bouclier d'un mercenaire j'entendis le prêtre pousser un cri de surprise, les yeux écarquiller le sang lui coula du coin de sa bouche. Dragnar dégagea sa lame du torse de Zeratoul et avant que le corps ne soit tombé il était déjà revenue a sa place. les mercenaire encore sous le choc ne firent rein pour l'arrêter. Les mercenaire chargèrent mes lignes mais nous nous chargeâmes de leur faire comprendre pourquoi les guerriers de Ragnarok était craint dans l'empire. Droguenon tua deux adversaire en autant de coups, Dragnar découpa en deux un ennemi trop arrogant pendant que mon marteau signa la fin de la vie de Guts.

_________________
Tharcil: Et la on fait charger les cavaliers sur leur flanc droit et on gagne la bataille
Un de ces aides de camp: Mais vous êtes sur de votre coup?
Tharcil: Quand on veut être sur de son coup on plante des navets on devient pas stratège!!

Quelle plus belle bataille que celle qui nous fait gagner le cœur d'une femme? quelle plus belle récompense que leur amour?

A cœur vaillant rien d'impossible

"un officier impériale": avouer au moins que vous rebelle vous vous battez pour l'argent alors que nous autres impériaux nous battons pour l'honneur et la gloire.
"Tharcil": Oui, on ce bat toujours pour ce que l'on a pas!


Dernière édition par Tharcil le Sam 14 Mar - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tharcyl



Messages : 502
Date d'inscription : 26/08/2008
Age : 25
Localisation : se remet de ces blessures dans la taverne des sept lames

MessageSujet: Re: Le Tournois Kel'doriens   Mer 11 Mar - 23:58

LE LENDEMAIN

Tout le camp se leva a l'aube. je me mit debout malgré mes blessures qui me hurlait de me rassoir, je tituber sous le coup de la vague de douleur. Mais je n'avait pas le choix, les Loyaliste était désorganiser il fallait que j'en profite! L'occasion était trop belle pour que je la loupe! s'organiser l'armé en ordre de marche. les fantassin mettrait trop de temps a arriver alors je partirait avec tout les guerriers de Ragnarok, la cavalerie (deux régiment de cavalerie lourdes trois de cavalerie légère et même un régiment de cavalier archet. Soit a peut prés 600 hommes) pour envahir par surprise la capitale, en trouvant et tuant les haut grader de l'armé kel'dorienne le pays se rendrait. Je passait toute la mâtiner et une grande parti de l'après midi sur mon cheval a galoper vers la forteresse de mon oncle.

Nous arrivâmes devant la forteresse le lendemain dans l'après midi. Avant que l'alerte ne soit donner nous passions déjà les portes de la ville, allant plus vite que l'alerte nous arrivâmes dans la cours de la forteresse avant elle. Taillant et tranchant les rares soldats qui se mettait en travers de notre route nous continuâmes notre route. Après avoir passer les portes de la forteresse un régiment de cavalerie legére situer en arrière garde mit pied a terre pour prendre le contrôles des portes. Entourer de mes frères d'armes (les guerriers de ragnarok) je continuais ma lancer vers le cœur de la forteresse.

Un petit mots sur cette forteresse, siège de l'armé en temps de paix elle réuni un grand nombre de soldats ce qui explique un grand nombre de baraquement mais aujourd'hui ils était vide, les soldats étant tous sur les fronts. Dans la première cours on trouve les baraquement des unité "communes" Cette cours est donc immense. la deuxième cours ce trouve les baraquement des unité d'élite, des vétéran aguerri au chevalier en armure complète... cette cours est plus petite mais elle sera plus dur a prendre, il n'y a que très peu d'unité d'élite qui ont quitter ces baraquement... dans cette cours on passera directement a l'intérieur de la forteresse vers la salle du trône.

Nous continuâmes la charge, la cavalerie lourde en tête! nous percutâmes les rangs des vétéran de la deuxième cours, tailladant de toutes part, j'avance pas a pas, chaque mètre de terrain se paye cher, en sang et en vie! un soldat tente de me jeter a bas de ma monture mais un coup d'épées dans sa gorge le rend moins vif. La porte se rapproche, je redouble d'ardeur, ici un bras est transpercer la une tête vole, Sombre tueuse, mon épée fait des ravage! Puis d'un coup le combat cesse, les derniers adversaire étant tombé. Ils se sont battu jusqu'au bout sans reculer d'un pas mais nous étions vingt fois plus nombreux. Je mit pied a terre, les cavaliers imitèrent mon exemple je criait:
-seul les deux régiment des loups de fer (la cavalerie lourde) nous suivent les autres sécuriser la cours. Belicus tu prend le commandement bonne chance.

Suivit des cinq autres guerriers de Ragnarok je prit le chemin de la salle du trône. Nous étions tous couvert de sang et de quelque estafilade mais rien de grave, de toute façon aujourd'hui seul la mort nous arrêterais. Avant d'arriver a notre but nous rencontrâmes des poche de résistance rapidement mater mais cela nous ralentissait! a chaque embranchement, a chaque croisement de chaque grande salle je laissait des groupes de soldats pour éviter toutes attaque dans notre dos. Arriver a l'anti-chambre nous n'étions plus que six, les six guerriers de Ragnarok, il ne m'en falait pas plus! Des soldats surgirent des ombres, mais les guerriers de Ragnarok firent écran entrer moi et nos adversaires je ne put me battre malgré mon envie de tous les tuer! A ma droite je vit Droguenon et Dalgone se battre, virevoltant tel des danseur, leurs coups pleuvait tout autour d'eux et aucune lame ne réussissait a les toucher! De la grâce et de la puissance irradiait de chacun de leur geste. A ma gauche se trouver Gotrek et Dragnar, le premier seul entourer d'un cercle de cadavre attendait que le prochaine adversaire ose venir a porter de sa terrible épée ses ennemis n'osait plus s'approcher ayant vue trop des leurs finir coupé en deux un sourire sardonique naquit sur les lèvre de Gotrek quand il chargea, le deuxième s'occuper de protéger les flancs vulnérable de son frère, protéger par son lourd écu ,une épée longue a la main et la tête auréoler par ces cheveux long il rappeler les vieille légende sur les guerriers Gaewith. jamais longtemps au même endroits, Sarish faisait pleuvoir la morts sur les soldats, insaisissable toujours cacher dans les ombres chacune de ses flèches tuer. les rare soldats arriver au corps a corps mourrait rapidement généralement égorger alors que leur adversaires c'était glisser dans leur dos. Je n'avait jamais vraiment prit le temps de les regarder se battre et aujourd'hui je comprenait pourquoi nous étions temps redouter, car les cadavres était nombreux a couvrir le sol mais pas un seul de mes guerriers ne fut blesser. Rapidement plus un seul de nos ennemis respirer encore, je n'avait pas tuer un seul soldats, je sentait mon sang bouillir.

Il ne restait qu'une porte a ouvrirent et ma vengeance commencerais!!! je me tourner vers les guerriers et leur criait:
-Mes frères en avant, allons combattre, pour la gloire, pour l'honneur des clan!! aouh! ahou! aouh!
Sous notre triple ovation les vitres tremblèrent, je poussait la porte et entra, la salle était vide a part un triple rang de soldats devant le trône. cette salle était immense, au moins vingt mètre de large sur trente, trente-cinq de long! je presser le pas pour m'approcher du trône. je dit d'une voix forte:
-Bonjour mon oncle! cela fait plaisir de te voir!
-désoler ton oncle n'est plus la me répondit le capitaine des gardes.
-ah! je n'est donc droits qu'au larbin! a dernière fois que je t'est vue tu était cacher par tes hommes, bien a l'abri lâchement protéger par tes soldats!!! tu as changer Senait, avant tu était quelqu'un de noble!
-Toujours aussi arrogant Jeune Tharcil, tu doit tenir sa de ton père.
-Ou c'est cacher ton maitre? a moins qu'il ne désirer pas révéler ces plan a un simple garde du corps!
-Garde du corps et général en chef des armés... Ton oncle savais que tu viendrais mais il n'as pas put protéger son château, trop d'hommes se sont rebeller quand tu a gagner le tournois.

Je n'était plus qu'a une dizaine de mètre de la ligne de soldats Je m'arrêter donc. je repris de plus belle:
-Je suppose que tu est rester pour nettoyer ces latrines!
-très drôle, non je devait simplement éliminer les nuisible qui essayerais d'envahir la capitale.
-oui et sa ce voit que tu as réussi.
ces mâchoire contractèrent et ces yeux lancèrent des éclair. il parvint quand même a me dire calmement:
-Quand la tête tombe tout le corps meurt. Toi éliminer la rébellion ne seras plus qu'un mauvais souvenir
-je t'attend!
alors que ces soldats commencer a charger nous avions déjà tous nos armes en main, Dragnar se tourna vers nous avec un air grave nous dit:
-Ils sont 60. Nous sommes six. un sourire naquit sur ces lèvres. ils n'ont pas l'ombre d'une chance!
Nous éclatâmes de rire! Derrière nous Sarish encocha une flèches et tira, tira tira. sans discontinuer les flèches s'abattirent sur eux. Les "tir multiples" (Sarish encocher trois flèches et tirais un tir peu précis mais destructeur!) faisait des ravages dans leurs rangs serrer! au moment ou ils arrivèrent au contact je me rendit compte a quel points nous étions fatiguer par les combat précédent, des coups facile qui ne passèrent pas, la vue un peu flou, un réflexe un peut trop lent... Malgré sa nous étions loin d'être morts, notre tactique étonnait toujours nos ennemi, nous n'avions pas de position fixe, pas de formation, nous étions la ou on devait être, changeant sans cesse de position nous courions d'un point a un autre, ballet virevoltant ou nous nous remplacions a nos "poste". cette tactique nous a permis de gagner de nombreux combats ou nous aurions perdu autrement. peu a peu le sol se recouvrit de cadavres, mon bras me fit souffrir a force de frapper et mes jambes se mirent a peser des tonnes. a ce moment la la voit de Senait retenti:
-STOOOP!!!!
les soldats reculèrent. lui s'avança en face de moi
-un petit duel? Une paires de couilles t'aurait-t-il pousser? on devient un Homme? me moquais-je d'une voix forte
-meurt fils de putain! hurla-t-il tout en me chargeant
je défis la broche de ma cape, et dans le même geste laissa tombé mon bouclier.

D'un geste souple je parait son premier coup, je riposter il esquiva. rapidement le duel devint une danse ou chaque danseur attaquer puis parer puis attaquer. aucun de nous deux ne réussissait a prendre l'avantage. Senait était bien plus expérimenté que moi mais je palier cette faiblesse par de la souplesse et de la vitesse. Une attaque, une parade encore une attaque encore une parade, je m'affaiblit rapidement il faut que je prenne l'avantage tout de suite! je redouble de hargne mais rien n'y fait sa défense est bien trop efficace!A partir de ce moment j'entendit mes guerriers, mes amis, mes fréres qui commencer a scander mon nom! Je tente une botte mais je ne réussi pas a le toucher. je fatigue et je commet ma première erreur, après un coup d'épée je retire trop lentement ma jambe, il voit l'opportunité et frappe ma jambe. je sens la douleur naitre dans ma jambe, la blessure n'as pas l'air trop grave mais me ralentit. alors que le combat continue je le voit, garde haute frapper vers ma tête, je pare cette attaque facilement mais lui saute par dessus moi, dans ce mouvement sa lame vient me blesser au visage. Non de Ferysth! Je ne voit plus avec mon œil droit! Si je continue comme sa je vais perdre contre lui! je ne peut pas! pas après tout ce chemin! pas contre cette elfes puant l'arrogance! il est tellement arrogant qu'il n'as meme pas retirer sa cape! Mais oui sa cape! c'était évident! alors qu'il m'attaque j'esquive son coup dans le même mouvement ma main gauche saisit sa cape et je le tire! déséquilibrer sa garde ne le protège plus complètement, ma lame jaillit et plonge en dessous de ses cote, je fait remonter ma lame jusqu'à son cœur, elle rejaillit par sa nuque!

Je me régale du regard hébéter qu'il a! je me penche vers lui et lui souffle a l'oreille:
-justice est faites, mon père est venger!
Je retire ma lame de son corps, sans vit il tombe a terre. Je me tourne vers les soldats qui n'ont pas bouger. Je les regarde un a un dans les yeux et un a un il dépose les armes a terre. alors je sut que j'avais gagner, le château était a moi, le château et le royaumes entiers! j'avais enfin retrouver le trône de mon père et ce soir je pourrais dormir chez moi pour la première fois depuis onze ans.

_________________
Tharcil: Et la on fait charger les cavaliers sur leur flanc droit et on gagne la bataille
Un de ces aides de camp: Mais vous êtes sur de votre coup?
Tharcil: Quand on veut être sur de son coup on plante des navets on devient pas stratège!!

Quelle plus belle bataille que celle qui nous fait gagner le cœur d'une femme? quelle plus belle récompense que leur amour?

A cœur vaillant rien d'impossible

"un officier impériale": avouer au moins que vous rebelle vous vous battez pour l'argent alors que nous autres impériaux nous battons pour l'honneur et la gloire.
"Tharcil": Oui, on ce bat toujours pour ce que l'on a pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Tournois Kel'doriens   Aujourd'hui à 5:52

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Tournois Kel'doriens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tournois Cerberus SDA I
» Liste d' armée 2000pts -gros mek powa!!!- optique tournois
» Tournois de Strasbourg du 4 et 5 juin.
» [07/12/07 COMMENTAIRE] Tournois Fonbeauzard
» 1500 points pour tournois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Lyrhn :: Les GNistes :: Rassemblement-
Sauter vers: